P1010360_edited.jpg

Christine de Mianville

AOC Jasnières

AB_cert_HD.jpg

La Loge de Courtoux, une histoire...

Notre histoire est avant tout une histoire d'amour.

L'amour de la nature, du vin et d'un patrimoine. Puis, une envie de partager.

Œnologues de la Faculté de Montpellier, nous venons dans la belle Vallée de la Loire nous installer en 1991. Puis, début des années 2000, nous dénichons quelques arpents de vigne et donnons beaucoup de notre temps à la restauration de La Loge de Courtoux, ancienne loge de vigne, propriété du Château de La Gidonnière jusqu'au milieu du 20° siècle.

Aujourd'hui, cette loge retrouve son âme et resplendit de vie au cœur du coteau surplombant le château, lieu historique encore plein de magie. Dans ce petit bâti semi-troglodytique, l'ancienne écurie qui abritait le cheval de travail du vigneron, communique avec les caves creusées dans le Tuffeau.

H2.JPG
 
1.JPG

Jasnières AOC

Notre vignoble se situe en AOC Jasnières (1937) ; appellation de grands vins blancs de chenin appartenant à la région de la Vallée de la Loire.

 

Nous produisons trois vins, Au pas de l'âne, Chant de Vigne et Les Côtières, provenant respectivement de trois parcelles aux identités géologiques distinctes. 

 

Nos vins sont secs, issus d'une fermentation lente et longue. Ils sont élevés en cave pendant au moins 18 mois au cours desquels ils gagnent en finesse et en élégance.

 

Depuis le pressurage, que nous menons de la manière la plus douce possible, nos vins sont très peu manipulés et ne subissent aucune filtration.

​Au pas de l'âne, issu d'une vigne de 10 ans, sur limon argileux et silex rouge, est souple avec un nez ouvert aux arômes de fruits mûrs. C'est un vin de plaisir. 

Chant de Vigne, issu d'une vigne de 35 ans, s'exprime par une tension et de la minéralité. La forte densité de silex communique une note fumée caractéristique. 

Les Côtières, sur calcaire, est un vin de garde par excellence, offrant à la fois puissance et complexité. 

 

Culture de la vigne

Nous travaillons de manière « traditionnelle » afin de respecter au mieux l'adéquation végétal-terroir et laisser notre chenin exprimer les lieux sur lesquels il est cultivé.

 

Les composantes physiques de chaque parcelle sont considérées avant toute intervention humaine nous permettant d'optimiser les dates de récolte et d’apprécier au mieux la maturité du raisin.

 

Seuls des travaux manuels engendreront la naissance de ces raisins.

 
7.JPG

Comme seul héritage, le sol...

C’est pourquoi nos interventions restent réduites et délicates, assurant ainsi sa fertilité et stabilisation.

 

Les nombreuses espèces indigènes d’adventices, aux systèmes racinaires variés, permettent d’avoir une population résiduelle offrant nourriture et habitat aux auxiliaires ainsi qu’une beauté de paysage.

7.jpg
 

...et une biodiversité

La diversité du vivant nous permet d’avoir un milieu précieux et utile, aussi bien dans les vignes que dans la noyeraie.  Cette dernière voit sa prairie entretenue par Marjolaine, Bérangère et Florette et les quelques herbes hautes abritent au sol des nids  de faisanes.  

 

Les noyers, arbres à hautes tiges âgés d’une cinquantaine d’années, offrent à leur tour leurs branches pour y accueillir d’autres locataires.

Le monde souterrain des caves héberge quant à lui des chauves-souris, et un couple de troglodytes. La dernière famille arrivée, des  hirondelles, surveille d’un œil attentif notre travail pendant les vendanges.

 

NOUS TROUVER

Christine de Mianville

La Loge de Courtoux
Lhomme (Sarthe)

NOUS CONTACTER

Vous pouvez nous contacter par téléphone au

02 41 52 91 62

ou par mail via le formulaire ci-dessous

Merci pour votre envoi !